Peintre officiel de la Marine

     Il naît le 30 Septembre 1854, à Meulan, et décède le 14 Octobre 1904 dans son atelier situé aux Mureaux en Seine & Oise (act. Yvelines).
         Portrait de l artiste

     Membre de l'Institut - dont il est dit  " l'un des meilleurs"  - (le Yacht) de Fernand CORMON (1845-1924) et de BUSSON Ch. ( place Pigalle ). Gustave Ravanne doit à ces artistes une touche franche et réaliste ainsi qu’une construction à la géométrie sans failles. A cet apprentissage s’ajoutera le goût de Gustave pour les coloris sombres et violents dans ses scènes champêtres et une éclatante lumière dans ses marines.

   

 

      C'est à Meulan qu'il fait ses premières armes dans le sport nautique, apprenant ainsi, dès son plus jeune âge, a manier la voile et l'aviron.
On voit très souvent le jeune homme au cercle de voile des Mureaux, où il est d'ailleurs photographié, pilotant un élégant canot à moteur, près du Temple de l'amour (à la pointe de l'Ile de la Jatte à Neuilly).


     Dans les années 1880, il partage sa vie entre Meulan, rue du Fort, et son atelier parisien, 2 Cité Pigalle.

     En 1879, Gustave Ravanne présente, pour la première fois, deux toiles au "Salon". Dans le "Catalogue Illustré" on présente les deux toiles de l’artiste sous les numéros 3158 et 3159 pour les toiles L’église de Montigny et Une rue à Marlotte. Il y expose ensuite de manière régulière, presque chaque année et y obtient de nombreuses récompenses.

     En 1882, il est l'élève de Léon BONNAT (1833-1922). À la sortie de l'atelier de Bonnat, il est attiré par la mer. Il se consacre à la fois à la peinture de marines et à la représentation de la vie simple mais laborieuse d’hommes et de femmes entre terre et mer.

     En 1886, il peint à Arromanches-les-Bains pendant la saison d'été. L'année d'après, en 1887, il expose au Salon des Artistes Français à Paris une toile peinte lors de ce séjour. Elle s'intitule Au vieux cabestan à Arromanches (N° : 1986). Ce Salon est l'occasion pour lui de présenter une autre toile Le grand pont de Meulan - Effet du soir (N° 1987). Il reçoit une mention "Honorable" pour cette toile aujourd'hui visible dans le grand escalier de la mairie de Meulan (78).

En 1887, il épouse une meulanaise, Alexandrine Virginie Blanche Bouché et, en 1889, le couple s'installe aux Mureaux, au 15 boulevard V.Hugo, où il construisit un atelier, sur la rive gauche de la Seine en face de Meulan.

En 1889, il obtient une Médaille de Bronze à l'Exposition Universelle (Jury International)

.

  

Gustave dans son atelier

 

 

 

 

 

 

 

 

       Ravanne dans son atelier des Mureaux

 

 

En 1891, Diplôme "Hors-Concours" à l'Exposition des Beaux Arts d'Avignon pour les fêtes du Centenaire de l'annexion du Comtat Venaissin à la France.



En 1892, il expose dans la catégorie "Hors-Concours" à l'Exposition Nationale de Tours.

L'année suivante, en 1893, il présente son travail à l'international à l'Exposition Universelle de CHICAGO au Jackson Park (sur le lac Michigan). Il est présenté Hors-Concours dans la Section Française des Beaux-Arts soutenu par Léon Bonnat (Vice-président du Comité de l'exposition.)
 De retour en France, le Salon des Artistes Français de 1893 est pour lui l'occasion d'exposer Retour de la mer (N° 1481) et Sur la cale (Grandcamps) (N° 1482).

En Août 1894, on le retrouve à Londres où il croque la vie locale.

Au Salon de 1894, l'Académie des Beaux Arts lui décerne le prix Raigecourt-Goyon pour sa toile Mouillage d'une ancre (titre du salon). Cette scène reconnue comme particulièrement forte est reproduite pour être plus largement diffusée. Ainsi, au courant de la meme année, les éditions Braun - Clément et Cie impriment une épreuve au charbon à de nombreux exemplaires (N° 9604)

 

Mouillage d'une ancre

Léon Gustave RAVANNE, Mouillage d'une ancre, 1894.
Conservé à Saint-Vaast-la-Hougue ; musée maritime de l'Ile Tatihou.

 

 

En 1895, il obtient une Médaille de Deuxième Classe au Salon des Artistes Français. L'Etat lui achète Marée basse à Grancamp et le musée de Rouen acquiert Barque échouée à marée basse"

.

 

 

St Vaast La Hougue

En 1896, il est nommé Peintre Officiel de la Marine.



 

De 1896 à 1900, il participe à de nombreux Salons. On lui décerne le diplôme d'honneur "Hors-Concours" à l'Exposition Universelle de la Ville d'Avignon de 1898 et il expose sa toile L'appareillage au Salon des A.F. de 1899.  En 1900, c'est une Médaille d'Argent à l' Exposition Universelle de Paris ( Jury International ) qu'il obtien en présentant la toile L'appareillage, qui appartient alors à l'Etat  et deux autres toiles intitulées Barques au carénage et Port de Saint-Valery-en-Caux."


 

 

Il est reçu Chevalier de l'Ordre Nationale de la Légion d'Honneur par décret du 16 Août 1900. Ce titre lui ai remis à Paris le 30 Novembre 1900 (sous le N° : 60 - 8 - 26).

Léon Gustave RAVANNE, Barque de pêcheur dans la houle : Saint-Vaast-la-Hougue, 1896
Saint-Vaast-la-Hougue ; musée maritime de l'Ile Tatihou.

 

En 1902, il expose "Hors-Concours" deux toiles au Salon de la Société des Artistes Français :
- L'Adour et la Nive (N° 1349)
- Embarquement au couchant.
 (N° 1350)

Le 10 mai 1903, on lui décerne le diplôme Hors Concours du Yacht-Club de France remis par le Vice-Amiral Président Duperré. Gustave Ravanne y présente Voilier sur le bassin du Cercle de la Voile de Paris (aux Mureaux). 

Lors de son dernier Salon, en mai 1904, il propose au public deux toiles importantes intitulées Au large le soir et le Départ pour la pêche. 
La même année il expose : Embarquement avant le grain et Barques échouées au couchant.

Il expose également régulièrement à la Société Lorraine des Amis des Arts de Nancy.

Gustave Ravanne est aussi photographe.  Sa grande collection de plaques montre des scènes rurales (gerbes, meules), mais aussi la Tamise, l'Exposition Universelle de 1900, et de nombreuses « études marines » de la côte Normande, de Grandcamp à Cherbourg. De toute évidence, ces photographies admirablement composées, sont des documentations en vue d'un travail d'atelier, même en ce qui concerne les scènes familiales.